lundi 7 janvier 2008

Merci à l'Union Européenne !

Quand j'étais jeune étudiant, pour retourner chez moi à l'occasion des vacances, je n'avais que 3 options au choix :
* la voiture (env.950 km)
* le train (1050 km)
* l'avion.

La solution "voiture", même avec des copains, était pour moi ennuyeuse ; il faut rester assis, ne pas bouger, écouter les copains...risquer les embouteillages de la banlieue parisienne au retour...
Le train était cher; et -détail curieux- une couchette coûtait plus cher si vous vous arrêtiez à Cannes, que si vous descendiez à Vintimille. Les accords tarifaires de l'époque entre sociétés ferroviaires en étaient sans doute la cause. Mais je n'ai jamais véritablement accepté que le citoyen français paye plus cher s'il rentre chez lui, que s'il va en vacances à l'étranger.
Quant à l'avion, il était encore plus cher, et totalement désinvolte : la compagnie nationale, en situation de monopole, traitait ses usagers avec légèreté. Ce n'étaient que retards, vols annulés, annocés de façon fantaisiste et précieuse.

******
Depuis l'unification du marché intérieur européen, les choses s'arrangent un peu : le prix de la couchette ne change plus si on passe la frontière (qui devient du reste de plus en plus virtuelle). Et l'ouverture de la prestigieuse ligne Paris-Nice à la concurrence aérienne a fait baisser les prix, et rendu les transporteurs plus soucieux du temps de leurs honorables clients.
Ce w-end, j'ai mis 3h40 de la porte de mon domicile parisien à celle de mon frère à Cannes, et au retour, 4 h 10. Le tout pour bien moins cher (à monnaie constante) qu'en 1970.
OUI, vraiment, VIVE L'EUROPE

5 commentaires:

Julien a dit…

Et pourquoi les américains paient-ils moins cher leur billet d'avion?

Le Blog de Jean Gault a dit…

réponses de J G
* parce que précisément l'UE n'a pas encore assez progressé dans l'ouverture de son marché
* parceque le chemin de fer retire du volume au marché aérien, donc de la marge de manoeuvre
* parceque (à vérifier) le kérosène est moins chezr aux Etats Unis

Julien a dit…

Disons qu'il y a plus de besoins en voyage grande distance aux US qu'en Europe. Ici, traverser une frontière est tout une aventure: changement de langue notamment. Là-bas c'est banal d'aller dans un autre Etat.
Les Russes auraient le même type de comportement si ils avaient un niveau de vie un peu plus élevé. Quelle sottise d'avoir choisi la thérapie de choc!

jigé a dit…

Bel promotion de l'aérien pour une éminence du MEDD...

jigé a dit…

*Belle