lundi 24 mars 2008

Cronaca romana (5): Boire ( prononcer beeere, avec des accents aigus)

Que boit-on a Rome ?
* de l'eau, bien sur, que depuis des siecles les Puissants (empereurs, papes, rois, Republique...) ont eu a coeur d'offrir en abondance au "popolo minuto" (=menu): car il n'y a pas que la fontaine de Trevi, il y a un peu partout des bornes d'où coule en permanence une eau claire et delicieuse. L'eau du robinet se boit avec plaisir, où qu'on soit. Et elle repand dans la Ville, par son mouvement perpetuel et doux, par ses jeux de lumière, une joie que nos "piles" ne dispensent plus, puiqu'elles ne coulent que si on les actionne. (si la mairie ne les a pas enlevees)
* pas de the, ni chocolat : c'est (dans les faits) inconnu, les cafes qui vous en servent n'y connaissent rien
* du cafe... et là , c'est l'explosion ! Je vous parlais il y a qqes jours du capuccino scuro (moins de lait, plus de cafe noir); mais rien que sous la rubrique "capuccino", j'ai decouvert 2 autres variantes: le freddo, où le serveur met du lait froid, et le cafe dans le verre ( ce qui, vous n'en doutiez pas, lui confère un gout tout autre !). Pour raffiner encore , vous avez la possibilite d'ajouter du chocolat en poudre/ ou den epas en ajouter: total : 8 capuccini possibles. Il en va ainsi pour tous les types de cafe, c'est vraiment le pays de l'individu roi: 3 Italiens seront capables de demander 4 cafes differents.
* du vin : mais la, je m'arrete avec respect.

1 commentaire:

Magda a dit…

Tu a bu le cafe ou a Rome?..Un lundi de paques!
Magda